Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 15:53

 

    Avec l'arrivée timide du printemps, les esprits vaquent, libérés de la

gangue hivernale  qui , bien souvent les a maintenus en mode

"strict- indispensable", "minimum -obligé", "urgences -seulement",

"boulot metro dodo".

Enfin  revivre ! 

Mon doigt va mieux, les fleurs éclosent, les petites d'abord

puis viennent les jonquilles...

    Les arbres fruitiers sont en bourgeons ( pourvu qu'il ne gèle pas !)

La dictature de l'hiver rechigne  à laisser sa place ( ce qui est le propre

des dictatures) mais nous  arriverons à l'évincer  ...


- Allumons un feu pour réchauffer la nuit !

 


nouvelles-1062-copie-1.jpg

Mon petit doigt m'a dit...( jolie entaille, non?)

 

 

 

 

 

nouvelles-1106.jpg

Petites fleurs du soir, espoir...

 

 

 

 

 

nouvelles-1072.jpg

Le bonheur de vivre avec la nature...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:44

 

Le 26 mars, c'est très bientôt !

Donc ce samedi  là, de 9h30 jusqu'à midi, je serai disponible dans la galerie de

Carrefour Market de  Saint- Julien de Concelles  pour vous accueillir,

 dédicacer mon livre, faire votre connaissance et discuter avec vous.

Je vous attends et me réjouis d'avance.

 

liv11.gif


 


Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 21:34

Mais quel est ce titre à connotation exotique : Cimbasso?

Il s'agit d'un instrument de musique exceptionnel,

 construit en Italie en 1830  pour servir  uniquement

dans les opéras del signore Verdi.

Pourquoi ? 

Parce-que ! ( j'adore) ... Mais encore voici un embryon de réponse :

Le Cimbasso est l'équivalent du trombone contrebasse, le tuba si l'on veut.

Or, le problème du tuba est  sa forme en corolle. Il noie la fosse d'orchestre de

ses graves envahissants et déséquilibre l'harmonie. Giuseppe Verdi, compositeur

 pointilleux a exigé  un instrument de même timbre mais de forme

différente afin de respecter les équilibres sonores lors de ses interventions.

 C'est pourquoi le Cimbasso, plus fin, dirige son pavillon vers le bas.

La preuve en images.

Vous voyez, il s'en passe des choses dans mon dos à l'orchestre ! 

Pour cet opéra de verdi "Falstaff" que je ne joue pas pour cause d'infirmité passagère,

le Cimbasso de l'opéra de Paris nous a rejoint à Nantes.

Et devinez quoi ? Mercredi soir j'irai l'écouter à la répétition générale.

Pour une fois je serai dans la salle et non dans la fosse ...

 


DSCF2206.JPG

Pavillon discrêt vers le bas, le Cimbasso est un grand timide.

 

 

 

 


DSCF2213.JPG

Instrument au regard profond...

 

 

 

 

 

DSCF2212.JPG

Cimbasso à palettes ( pour les doigts) différent des pistons  des  trompettes.

 

 

 

 

 

 

DSCF2209.JPG

Les entrailles de la fosse ( le "cul de basse fosse" ) mais que fait cette photo ratée  ici ?

 Encore une clandestine !

 

 

 

 

 

DSCF2208.JPG

A droite  l'embouchure : allez-y, soufflez !

 

Merci à mon envoyé spécial ( Bernard ) pour ces photos.

 

 

Cimbasso_in_F.jpg

Cimbasso ( Wikipédia )

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:40

 

Je viens apporter quelques nouvelles de mon prochain roman.


 Etant donné que j'ai un   doigt  en raccommodage et une

 

fièvre de Scipion, je ne suis pas en mesure de travailler.

 

Alors je dors énormément. Je dors boulimiquement comme

 

si j'avais été privée de sommeil   durant une vie entière.

 

Et j'écris un peu...Lorsque l'Aspégic fait son effet.

 

Ensuite je redors...

 

- Comment ça,  je ne suis pas marrante !  Je voudrais vous-y voir

 

dans mon état, et d'ailleurs    ça porte malheur de se moquer.

 

Pourquoi croyez-vous que je sois dans un tel état de délabrement ?

 

Mais j'ai compris la leçon.

 

Mon roman fait 180 pages, peut-être vais-je l'étoffer un peu,

 

on va voir...( 200 pages, ça vous irait ? Allez, bon poids !)

 

Voulez-vous,  ici, un extrait de ce texte ?


(Uniquement si vous êtes demandeurs, sinon, non.)

 

 En attendant: petit cadeau de la part de Marie.

 

Merci Marie, j'adore !

 

 


Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:56
Comme vous le savez, je ne peux toucher mon violon 

actuellement. Ma blessure se referme doucement et

comme un malheur ne vient jamais seul, je suis aussi

tombée malade : fièvre, nausées, fatigue intense et

migraine, n'en jetez plus ! 

Ainsi, mon arrêt maladie est bel et bien justifié et

croyez-moi, je ne bouge pas de chez moi !

Pour ne pas laisser mon blog à l'abandon, je viens ce

soir écrire ce petit  post au prix d'efforts méritoires qui,

je l'espère, seront appréciés à leur juste valeur. 

Heureusement, je ne suis pas seule à la maison:

Lorsque les humains sont partis, le petit monde animalier

qui m'entoure se mobilise autour de moi pour me divertir et me

faire rire.  Les deux chiennes, la chatte , les poules et  

Scipion  conjurent le mauvais sort à mes côtés. 

 Scipion, le voici un peu timide, faisant son apparition de quatre heures.

nouvelles-1033-copie-1.jpg
nouvelles-1038.jpg
nouvelles-1045.jpg
Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans animaux
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 01:55

Ce qui représente une   broutille pour le commun des mortels peut

constituer  un  gros  problème pour la commune des mortelles violoniste

que je suis.  Allusion faite à ma blessure, vous l'aurez compris.


Demain commencent les répétitions de l'opéra "Falstaff" du compositeur

italien Verdi ( la Traviata)...  Sans moi !  

Très certainement sans moi... Enfin je le suppose, depuis que

j'ai voulu voir ce soir où en était l'évolution de ma cicatrisation

après  vingt quatre heures  de "mijotage" sous mon

stéril strip ( et non mon Méryl Streep !).


 J'ai donc retiré les deux ersatz de points de suture, avec la

délicatesse d'un aigle balbuzard du Japon

venu vous soutirer d'entre vos doigts et en plein vol le beignet

de riz gluant fourré aux haricots rouges que vous

destiniez à votre petit goûter, et cela sans la moindre  égratignure

tout au plus un effleurement  ( et je sais de quoi je parle !).


La blessure fidèle est toujours là, traçant précisément  

l'équateur de la première phalange  de mon index,

sur une   longueur d'un bon centimètre. Je n'ai pas osé en sonder la

profondeur par crainte de réveiller des petits

poissons...rouges ! ( si vous voyez ce que je veux dire)

 

J'ai observé, remué la marionnette  dans  tous  les sens,

lui  adressant  la parole afin   qu'elle me dise si oui ou non

 je pourrai travailler demain. La réponse ne s'est pas fait attendre :

- En un suintement caractéristique trahissant la source, les commissures de

ma plaie ont commencé  à me sourire ! Je n'ai pas voulu en savoir

davantage, baîllonnant  à nouveau    cette bouche prête à la délation.

La nuit portant conseil, je recommencerai demain.

Bonne nuit, mon cher doigt !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:09


 

Et voilà ! En travaillant mon violon, en plein élan de bricolage

d'une épaulière ( je savais que ça finirait mal cette histoire

d'épaulières)  la lame des ciseaux a dérapé sur mon doigt

et j'ai senti, au ralenti,  la pulpe de ma première phalange

de mon 'index gauche ( que de particules : certes les mains

c'est sacré pour une violoniste, mais j'ignorais que mon

index fut noble ! ) entrer profondément en contact avec

le métal tranchant. Autre constatation : je ne savais pas que

mes  ciseaux étaient si bien affutés !


Déjà, je me demande comment je vais pouvoir assurer les

répétitions du prochain opéra de verdi : Falstaff .

Et  comment étancher ce sang qui ne cesse de couler au

moindre geste oublieux de la blessure.

Faudrait-il recoudre? 

 

nouvelles-1055.jpg

 

A présent, je suis  la bonne élève levant le doigt ( en fait pour faire

descendre le sang, amis vampires bonsoir )  devant une

improbable maîtresse qui ne daignera pas lui

prêter attention : mademoiselle Rouquet ...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 18:07

 

Merci France télécoms d'avoir rafistolé ma ligne ADSL plus tôt

que prévu !

Donc, je suis en mesure de vous annoncer la date de ma prochaine

séance de dédicaces : 

- Au "mag presse"  de Saint-Julien de Concelles ( Carrefour Market) 

le samedi 26 mars 2011, à partir de 9h30, jusqu'à 12 heures.

 

Merci à madame Naud qui m'a aimablement proposé cette

séance. J'ajoute que  le magasin en question ne me demande

rien en contrepartie de la vente de mes livres qu'elle détient en dépôt.

Il est vrai que les bénéfices iront à la Fondation Brigitte Bardot, pour les

animaux.

Venez nombreux, je vous attends, sourire aux lèvres. 

Les journaux "Presse océan" et l'Hebdo " feront part de

ce rendez-vous ainsi que la radio "France Bleue Loire Océan".

A Bientôt !

 


Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 18:09

Ce post est lancé comme une bouteille à la mer... Ecrit depuis mon misérable Iphone qui ne possède même pas l'écran "Rétina" (vous vous rendez compte!) je tente une escapade sans image ni fioriture. Prise en otage par France télécoms, je ne peux m'évader ! Heureusement il y a le téléphone portable car l'autre, celui qui marche de mèche avec internet, celui-là est dans un piteux état, tout au moins la ligne : par terre au sens propre du terme, arrachée par le camion citerne venu récupérer le lait de l'exploitation voisine. France Télécoms nous a abandonnés en assurant que lundi soir elle sera réparée, ce qui signifie en langage décodé : pas d'internet avant lundi soir ! Nous voici dépendants, otages séquestrés dans le noir de l'incommunication où heureusement perce un rai de lumière, celle de mon inespéré Iphone de troisième génération. Comment vous annoncer dans ces conditions, la date de ma séance de dédicaces qui aura lieu le 26 mars au "mag presse" de Carrefour Market de st Julien de Concelles? C'est impossible dans ces conditions, avec de si petites lettres et des fautes de frappe à revendre sans doute, vu que je ne puis me relire. Bisous à vous mes chers lecteurs à qui j'envoie ce petit message de désarrois. Annie

Repost 0
Published by Tosca Puccini
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 01:15

Je ne vais rien poster d'autre que cette vidéo sublime transmise

par François Bagnaud sur son blog


http://livres.rencontres.bardot.barbara.star.over-blog.com/1-index.html

 

 

Je vous laisse apprécier la voix, le texte, le ton, la musique, la divine

Alice Sapritch !

Merci François et ne m'en veuillez pas mais il fallait que

je fasse connaître cette merveille

et qu'elle soit à disposition ici aussi.

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans musique
commenter cet article

Présentation

  • : Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • : actualités de projets artistiques, littéraires et musicaux. Défense des animaux.
  • Contact

Météo de Nantes et Barbechat

YoWindow.com Forecast by yr.no

Recherche

Nombre de visiteurs

Une histoire d'amour déconcertante

241999 LCL C14 1

Mon livre sur un goéland

Sur la plage abandonné

Catégories