Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 09:05

 

Marché nocturne de Saint-Pierre-La-Mer.

 

Séance de dédicaces de mon livre et petit concert

impromptu...

 

 

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 07:22

 

Aujourd'hui a lieu la rentrée à l'orchestre, là  maintenant, à l'heure où je vous parle.

Alors, me direz-vous : " que fais-tu, Annie, devant ton ordi à taper ces mots à connotation farfelue? "

 

La réponse en photo :

 

 

Photo-093.jpg

 

Vous le voyez, le bel escalier en bois devant l'entrée de mon

mobil home? ( Au premier plan c'est le tapis du chien).

 

Imaginez un instant qu'au moment de le descendre, une âme bien

intentionnée vous le retire ce bel escalier !

C'est ce qui s'est produit pour moi, durant les derniers

rangements signant la fin des vacances.

L'âme "charitable" n'étant autre que moi-même quelques minutes

plus tôt, je vous interdis de vous moquer !

-Si au moins j'avais atterri sur le tapis du chien !

 

Remarquez, j'aurais pu me tuer ou me casser en mille

morceaux ( allez, cent peut-être ?). Je m'en tire héroïquement

avec une entorse au poignet. Le résultat je ne l'ai su qu'hier en

sortant du cabinet de radiologie. Jusque-là, il m'aura  fallu conduire avec

une seule main ( et un genou) durant les neuf heures de route qui

 séparent "Pissevache" ( le nom de mon  camping) de

Barbechat ( le nom de mon bled ).

 

Voilà pourquoi je loupe ce matin, avec beaucoup de tristesse,

la Rentrée avec son lot d'enthousiasme, de récits nouveaux, de

têtes nouvelles dont celle du  "violon solo", une fille d'exception

recrutée au mois de juillet.

 

Je vous passe la description de mon poignet gonflé comme un

poisson fucu s'inoculant son propre venin.

Bigre que cela est douloureux, avec ou sans attelle !

 

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 05:46

 

Bonjour mes chers lecteurs !

 

Pour commencer cette rentrée, voici un petit  aperçu d'une soirée mémorable passée

sur le marché nocturne de Saint-Pierre- la- mer.

Comme cette vidéo ne le montre  pas, je vends et dédicace mon livre "sur la plage...abandonné"

préfacé, comme chacun  sait, par  madame  Brigitte Bardot.

 

Mais ce soir là, j'avais apporté mon violon pour faire plaisir aux copains...

Il s'en est suivi cette improvisation inattendue  qui vaut ce qu'elle vaut mais a le mérite

d'exister ( écoutez surtout la fin où je commence à me sentir à l'aise et comme l'on dit

dans le jargon " je suis dedans!")

 

Je vous fais ce cadeau, dans l'attente des nombreuses autres  nouvelles illustrées

de photos à suivre prochainement.

 

Pour ce qui est du stand de mes livres, il se trouve à quelques mètres devant moi, légèrement sur la droite, derrière le public qui lui tourne le dos, bien évidemment...

 

A plus tard, donc !

 

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 11:02

 

   En effet, des séances de dédicaces vont avoir lieu pour mon livre

" sur la plage...abandonné", à Saint Pierre- la- mer (11).

   L'histoire de ce livre s'est déroulée sur ce lieu même.

Il est donc légitime, pour moi, de le présenter à un 

public concerné d'autant que certains habitués de l'endroit

m'avaient aperçue en train de rééduquer Titi à l'envol, sur la plage.

 

   Les séances se dérouleront les 22 juillet et 13 août à partir

de 17 heures devant l'épicerie SPAR du camping municipal,

ainsi que tous les soirs à partir de 21 heures, au marché de nuit

de Saint-Pierre-la-mer, du 25 juillet au 10 août.

 

   A la rentrée, je posterai ici quelques photos ainsi que le compte

rendu de cette aventure sudiste.

   D'ici là, je ne viendrai pas souvent. Mon blog est en vacances,

des vacances pas volées pour son auteur ! 

Je vous souhaite un bel été, lumineux, positif, constructif,

amincissant, enrichissant, passionnant, embellissant

extérieurement et intérieurement : un été quoi !

...Et vous retrouve  au mois de septembre !

   Du haut de mon iphone, il n'est pas impossible que j'écrive 

maladroitement quelques brèves nouvelles criblées de fautes

de frappe dues au clavier tactile de cet imparfait outil qu'est

l'Iphone. Si vous êtes comme moi pour la spontanéité, vous 

pardonnerez la forme pour le fond.

   Je vous embrasse et vous souhaite à tous de joyeuses vacances.

Annie

 

images-variees-1458.jpg


 



Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 23:50

 

    Hier soir, il faisait nuit lorsque nous avons récupéré nos voitures,

après le concert.

    Au moment de démarrer, mon "hautbois solo" chéri me hurle

quelque chose à travers la vitre.  Je descends de mon véhicule

 pour constater ses dires :


    - En effet, un petit pensionnaire a élu domicile derrière le pneu

arrière droit de ma Toyota. Il se croit à l'abri le pauvre, alors

qu'il vient d'être sauvé in-extrémis par un incroyable hasard

et l'acuité visuelle d'un humain.

 

   Que faire de ce petit être perdu au milieu de la ville?

 

    Ni une ni deux, hop ! Derrière le muret d'une joli villa avec jardin...

 

    Bonne chance, Bébé !


 

images-variees-1442.jpg

aïe ça pique, même à travers le papier absorbant !

 

 

images-variees-1446.jpg

 

Un croûton de pain pour la route ?

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans animaux
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 22:39

 

     L'été apporte à l'orchestre son lot de concerts en plein air,

sous une structure bâchée le plus souvent, à l'ombre

et au frais, afin de préserver nos instruments de musique 

des effets néfastes du soleil. Point de crème anti-uv pour

les vernis séculaires de nos violons ! Le soleil est proscrit

une fois pour toutes, déformant les tables de sapin, décollant

les éclisses dans d'horribles tortures pour nos honorables

"vieillards".


     Aujourd'hui, nous avons inauguré le tramway de la ville

d'Angers en musique, avec l'orchestre au complet et les

choeurs:  l' "ode à la joie"  de la neuvième symphonie de

Beethoven est venue ajouter de la ferveur à cette belle

journée ensoleillée, placée sous le signe de la fraternité. 

 

 

 

 

images-variees-1447.jpg

Notre halle provisoire, bâchée... ( en bas le public, en haut notre scène )

 

 

 

Il est vrai que les transports en commun réunissent les

individus, qu'ils le veuillent ou non. Espérons que l'esprit 

insufflé par cette neuvième de Beethoven aux paroles

du philosophe  Schiller (Joie ! Belle étincelle des dieux,

Fille de l'Élysée, Soyez unis êtres par million !  Qu'un seul baiser enlace l'univers !)

perdurera dans ce joli tramway aux couleurs de l'arc-en-ciel.

 

 

 

 

images-variees-1449.jpg

Un "mille-pattes" multicolore...

 

 

 


images-variees-1450.jpg

Le museau de la "bête"

 

 

 

 

images-variees-1452.jpg

Quartier de "la Roseraie" : un tramway aux airs de fête, au milieu de la liesse générale

 

 

 

 

images-variees-1453.jpg

L'orchestre s'accorde sous la houlette de son violon-solo debout.

 

 

 

 

images-variees-1454.jpg

Le public nous prend en photo, je le photographie à mon tour !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 09:44

 

Comme vous l'aurez compris, mon blog est un peu délaissé par sa maîtresse,

ces derniers temps.

 

Je m'en excuse auprès de lui et auprès de mes chers lecteurs. 


Ayant repris mon travail, disons que je me donne à fond

dans la préparation du prochain concert, après un long mois

d'absence dû à une appendicectomie compliquée d'abcès infectieux

avec fièvre et immobilisation totale ... Bref, mon absence ne va pas

aller en s'arrangeant mais plutôt en s'aggravant, avec  les vacances

d'été qui se profilent à l'horizon.

 

Mais je ne suis pas pressée de partir car le 17 juillet préfigure déjà la fin de ce bel été programmé et le retour à l'automne...

 

Tant que l'on n'y a pas encore touché, le capital " congés" reste intact et cela nous réjouit .

 

A demain, mon blog  c'est promis !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 21:04

 

Chez Nathalie, les murs parlent... De l'Afrique, des femmes  nues

dans leur corps, dans leur âme.  

Nathalie peint et dessine sur les murs de sa petite maison.

Elle a tous les droits sauf de déplacer les meubles. Ne me

demandez pas pourquoi, c'est ainsi. Alors Nathalie dessine sur

ses murs, leur donnant vie.

Ses personnages, des femmes principalement,  lui murmurent

des choses à l'oreille. Nathalie est bavarde  mais se garde

de tout dire...

Ses doigts habiles s'habillent de craie pour transformer

une feuille blanche en visage au regard profond : il  lui

parle de son enfance passée à Madagascar.

L'Afrique l'obsède. 

 

Nathalie aime les humains. Extravertie et généreuse,

elle donne, déborde, éclabousse de vie jusqu'aux murs

qui l'entourent.

 

Voici les quelques photos prises aujourd'hui, chez mon

amie de longue date :


 

 

 

images-variees-1401.jpg

 

 

 

 

images-variees-1406.jpg

 

 

 

Sur papier ou bien directement sur la porte...

images-variees-1404.jpg

 

 

 

 

images-variees-1407.jpg

 

 

 

 

images-variees-1403.jpg

 

 

 

 

images-variees-1408.jpg

Encore des croquis...

 

 

 

images-variees-1409.jpg

 

 

 

 

 

images-variees-1412.jpg

Le sourire de l'artiste

 

 

 

 

images-variees-1413.jpg

 

 

Nathalie aime les humains mais aussi les animaux. Ce chien lui

réclame des câlins comme un enfant à sa mère...

 


images-variees-1420.jpg

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 09:50

   DSCF2251.JPG

   Delphine  Cossais ( delphinecossais.typepad.fr)


     Arrivés sur le parking de « La Perle des Dieux », nous

stationnons devant un édifice dont l’entrée semble étriquée.

     Derrière la vitrine, nous apercevons Delphine et lui adressons

un signe de la main.

     Mon compagnon me souffle : «  c’est grand comme une

boîte de sardines, ici ! ». Evidemment, je pouffe

jusqu’à ce que la réalité nous dévoile un vestibule,

petit certes, mais suivi d’une belle pièce d’exposition.


 

images-variees-1396.jpg

 


     A l’intérieur, deux pans de murs sont entièrement

tapissés de lots de boîtes de conserves emprisonnées

dans des filets : c’est à croire qu’ici les sardines

sont déjà en boîtes lorsqu’on les pêche !

     Les deux autres murs sont consacrés aux toiles de

Delphine. Au centre, des plateaux de canapés aux

sardines attisent les papilles gustatives du visiteur. 

     On  déguste…Ici, la sardine est déclinée de toutes

les façons, les fantaisies culinaires étant de mise.

 

 

 

images-variees-1397.jpg

 

 

     Notre magnifique Delphine nous accueille

chaleureusement comme à son habitude, au milieu

d’une orbite de bijoux splendides, dans sa planète de

tendresse  et de poésie. Personnage matérialisé

issu de ses toiles, Delphine papillonne avec grâce

d’un visiteur à l’autre.

     Les gens semblent hypnotisés. Nous le sommes

aussi.

    Ses toiles obsèdent, sirènes polychromes d’un

autre temps où le rêve l’emporte sur la réalité…

      Je veux tout acheter. Je ne peux !

     Mon compagnon m’offre un splendide sautoir

que je mets un temps fou à choisir dans cette « impossible

négation de tout le reste » qu’implique un choix.

 


mon cadeau

images-variees 1400

 

 

 

     La projection  d’un film explicatif sur la pêche

ancestrale montre la violence avec laquelle des tonnes

de sardines sont arrachées à leur élément, dans des

chaluts géants.

      Un frisson me parcourt devant ces milliers de petits 

poissons en train de rendre l’âme avant de finir

dans leur cercueil d 'aluminium décoré.

     Du coup, je cesse de visionner le film et,  mettant

ma tête sous l’aile…de mon goéland, me jure comme lui

de continuer à les déguster, ces savoureux  poissons !

 

     Après avoir goûté des sardines aux carottes et au

cumin, à la créole, en rillettes, au thym et citron sans huile,

nous prenons congé assenant deux bises au  relent

particulier sur les joues de notre hôte  (pauvre Delphine

 qui a dû subir ce calvaire durant   ces trois derniers jours !).

 

 

images-variees-1394.jpg

 


     Nous rejoignons notre véhicule dehors, lestés

de boîtes de conserves millésimées que  le talent 

de notre artiste transcende.

    Chose incroyable :  comme le bon vin,

les sardines en boîtes vieillissent bien et celles de

quatre ans d’âge sont les meilleures !


 

images-variees 1389

 

 

     Ainsi « sardinée » à bloc, je fonce dès ma sortie

vers une glace à  la…

pistache  ( non mais !).

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:57


      «  Parlez-moi d’amour ! »  est  un livre gai.
     Je n’ai pas voulu raconter une souffrance profonde ou

un traumatisme affectif  lié à un divorce.
     Il s’agit seulement d’un témoignage romancé de la quête

de l’amour d’une femme moderne, dans un monde contemporain

où le « virtuel » joue une part décisive dans le domaine  des rencontres.

      Claire est une femme blessée qui se bat pour  retrouver

un équilibre émotionnel. Elle avance courageusement sur un

parcours hérissé d’épines, revêtue d’une  « armure » plus

rassurante qu’efficace.

      Son  « armure » est un état d’esprit, une sorte de détachement

et de durcissement  du cœur visant à relativiser les échecs

sentimentaux.  Dans ce récit, je n’ai pas mis de guillemets

au mot  « armure » sciemment, de façon à lui apporter un

semblant de matérialité et souligner  ainsi l’importance que

Claire attribue à cet élément  d’auto-protection.

     Musicienne dans un grand orchestre symphonique, Claire

nous entraîne dans l’envers du décor de la musique classique.

     Les passages concernant son métier de violoniste sont écrits

en caractères fins, afin de les démarquer du reste de l’histoire.

     Ce roman est  un message de solidarité féminine, une torche

d’espoir dans la nuit des malentendus  entre les hommes

et les femmes…

     Souhaitons à Claire de parvenir à ses fins, c’est à dire de

rencontrer l’amour avec un grand A.

     Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant

existé, ne saurait être que fortuite.


J'insiste aussi, pour ceux qui me connaissent, que ce récit est un

roman malgré les séquences environnementales inspirées de la réalité

comme les narrations relatives à mon métier de musicienne.

N'allez dons pas croire que mon héroïne et moi sommes une seule

et même personne. Il s'agit  d'un "moi" fantasmatique et

je m' attarderai encore à insister sur ce point .

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article

Présentation

  • : Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • : actualités de projets artistiques, littéraires et musicaux. Défense des animaux.
  • Contact

Météo de Nantes et Barbechat

YoWindow.com Forecast by yr.no

Recherche

Nombre de visiteurs

Une histoire d'amour déconcertante

241999 LCL C14 1

Mon livre sur un goéland

Sur la plage abandonné

Catégories