Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 17:32

 

      Quelques mots sur la cantatrice Carmen Toledo. 

Née en 1922, à Madrid (Espagne), elle a quatorze ans lorsque  la guerre éclate en Espagne.

Son père est ingénieur puis professeur de dessin linéaire et directeur de l'école des Arts et Métiers de Tolède. Il est aussi conseiller municipal et ouvre une antenne du  Parti Républicain  à Madrid. 

 

     Ses idées de gauche contredisent son statut de droite et détermineront le destin commun à la famille.

Carmen ne connait pas sa mère ; cette dernière décède un an après la mise au monde de sa fille.

La particularité de Carmen, enfant, c'est sa voix. A huit ans elle possède une voix de femme, de soprano lyrique. Son éducation l'oriente vers l'opéra, par le biais de l'opérette espagnole appelée "zarzuela".


La voix que vous pouvez entendre sur le post précédent ( téléchargez Windows Media Player si vous ne l'avez déjà ) est la voix de Carmen, à l'état brut, c'est à dire sans travail spécifique du chant. 

C'est cette même voix qui résonnait dans le réduit servant de lieu d'aisance commun, à l'époque où les toilettes se trouvaient dans la cour des immeubles. Nous sommes en 1930.

Le plafond en forme de voûte crée une acoustique proche de celle des églises, favorisant la résonance. 

Carmen s'enferme dans cette "cathédrale" d'un nouveau genre  pour chanter. Et elle se perfectionne, autodidacte, avec pour modèle les stars de la zarzuela dont on entend les voix à la radio. 

Pendant qu'elle chante, à l'extérieur les gens s'impatientent. Ils attendent leur tour, ne se doutant pas que c'est une enfant qui vocalise avec une voix de femme...


Vous l'aurez compris, Carmen Toledo est un phénomène.

 

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans musique
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 17:10

 

 

Si vous cliquez  en bas sur le lien, vous entendrez la voix de cette chanteuse lyrique : Carmen Toledo. 

Je vous en dirai davantage plus tard...

 

 

 

 

http://sd-2.archive-host.com/membres/playlist/175565560811769784/02_Piste_2.wma

 

Je dois être très nulle car il m'est impossible de télécharger le lecteur audio Dewplayer. Veuillez m'excuser !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans musique
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 21:57

Regardez bien ce portrait, vous allez en entendre parler prochainement.


Numeriser0001.jpg

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans musique
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 11:03

Eh bien nous y sommes, on dirait !

L'humidité, le froid, sont bien le signe que nous sommes à l'entrée du long tunnel

qui nous conduira à nouveau vers l'été, laissé pour l'heure de plus en plus loin derrière nous.

N' y tenant plus, j'ai allumé le poële à pellets de bois : ma flamme olympique de l'hiver !

Les jeux peuvent commencer, pour les sportifs en charentaises...

 

DSCF1652.JPG

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 13:39

Bonne nouvelle : le dernier livre de Bernard Werber vient de sortir dans les bacs :

 

     "Le rire du cyclope".

 

Bernard Werber a écrit très rapidement son " premier jet" ( un ou deux mois ) et a passé le reste de l'année à corrigerr, concire et améliorer son texte.J'ai suivi de près son évolution par Facebook, interviews et conférence.

 

Déjà, l'écrivain a commencé  son prochain roman : son cerveau est un bolide débordant d'idées que rien n'arrête !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans littérature
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 20:18

Aujourd'hui nous sommes allés voir une voiture débusquée sur le "bon coin " . Le hic avec ce genre de plans, c'est la distance à parcourir parfois, pour aller visiter les articles trouvés.

Déçus par la Twingo, nous nous sommes rattrapés chez le marchand de musique angevin, rue Saint Laud, dans le quartier piétonnier. 

Monsieur Rossi est un commerçant charmant et passionné par son métier. Sa boutique est une caverne d'Ali Baba : l'on y trouve tout ce que l'on cherche et même davantage ...

C'est ainsi que je suis repartie avec, sous le bras, la partition de la musique du film " la liste de Schindler " et une méthode pour apprivoiser le jazz au violon, présentée par Didier Lockwood.

Inutile de décrire ma joie...

La prochaine fois, j'emporterai mon appareil photo car des rayonnages ainsi chargés de notes de musique  jetées  sur du papier, en attente de la magie des doigts du musicien, font une cacophonie silencieuse audible seulement par un public aux neurones avertis...

...et moi je veux photographier cette musique là !


DSCF1647

DSCF1648.JPG

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans musique
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 07:37

Nous sommes aux derniers tours du lancement de dés, si je puis dire :

-Delphine crée ses illustrations en de superbes toiles, je n'ai aucun doute là dessus. Son travail est exemplaire et sa créativité débordante. Cette artiste ne s'arrête jamais !

François Bagnaud me fait la quatrième de couv' : lui et l'éditeur s'attellent à réaliser ce texte qui parle de mon bouquin comme d'une tierce personne, vous savez ces lignes que l'on peut lire au dos du livre...

Il reste encore un paramètre important, mais celui là je ne l'aborderai pas aujourd'hui, ce sera peut-être la bonne surprise...

Il en faut des ingrédients pour fabriquer un livre !

Finalement, le texte de l'auteur semble subsidiaire comparé à tout le travail annexe.

Je vous tiens au courant pas à pas désormais, de la gestation de mon petit bouquin. (Le changement de la police du texte est une façon de croiser les doigts pour attirer la chance !)


Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 20:46

...et voici l'autre côté, l'envers du décor, comme l'on dit.

A droite du camping en sortant côté plage, c'est l'animation, la piste cyclable vers la fête foraine et le marché quotidien. La route vers le village, ses restaurants ses cafés et ses terrasses...

J'évite la foule, je veux oublier que je suis un fragment de ce "magma" humain qui déferle ici chaque été. Je veux me fondre dans la nature avec l'espoir qu'elle me reconnaisse et m'accepte : depuis si longtemps durent nos échanges...

Lorsque ma mère a posé le cageot dans lequel je dormais ( si si , je vous assure, un cageot !) sur le sable pour la première fois, elle ne savait pas que du haut de mes quarante centimètres je pactisais déjà avec ce lieu, cette plage balayée par le vent et inondée de soleil.

J'ai pu suivre des yeux les mille transformations de ce petit paradis, il a assisté aux miennes, à chaque étape de ma vie...

DSCF0396.JPG

La paillote...


DSCF0418.JPG

La place principale avec la fête foraine, à droite.

DSCF0475.JPG

Le marché du matin.( très agréable si l'on y va de bonne heure)

DSCF0398.JPG

La piste cyclable , en front de mer

DSCF0375.JPG

Eh oui, c'est moi, là ! Comme quoi j'y vais aussi de temps à autres, à droite du camping...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 22:43

En attendant mon livre, je vais vous présenter les paysages dans lesquels se situe l'action. Vous y retrouverez la plage, le camping, la garrigue et tout le reste, même le chant des cigales ! C'est là qu'a grandi mon goéland.

Ici, il n'y a pas un grain de sable que mes pieds n'aient foulé depuis toujours...

A gauche du camping, la nature est sauvage: c'est à peine si l'on y croise quelques humains ! C'est mon domaine...Je vous montrerai dans un prochain post l'envers du décor, à droite du camping, celui que je fuis avec assiduité de jour comme de nuit : le village, le marché, la fête, le bruit, l'agitation, les touristes. 

DSCF0298.JPG

le marais à sec...Le manque d'oxygène dans l'eau apporte le botulisme

DSCF0297.JPG

La plage sauvage à gauche du camping...On ne se marche pas sur les pieds !

DSCF0469.JPG

L'ancien estuaire de l'Aude, aujourd'hui devenu lac . Mon goéland est né ici.  En raison  de la sécheresse, il commençait à mourir du botulisme.

DSCF0431.JPG

Le portail du camping donnant sur la liberté...

DSCF0544.JPG

Sous les arbres le camping . A gauche ( face à la mer ) la nature sauvage.

DSCF0520.JPG

Mon camping sur la plage, les pieds dans l'eau.

DSCF0212.JPG

Ma garrigue isolée...

DSCF0215.JPG

"L'oeil doux " Un gouffre d'eau douce en pleine garrigue. Une nappe phréatique à ciel ouvert dont on ne peut sonder le fond . Le commandant Cousteau en personne n'y est pas parvenu .

DSCF0303.JPG

Les ciels y sont magiques !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 07:55

Non je ne parlerai pas de l'opéra de Puccini, Tosca,( mon préféré) mais de ma chienne qui portait ce même nom.

D'ailleurs je ne parlerai pas d'elle n'on plus, je la laisse s'exprimer:

 

DSCF0552

Chienne exemplaire, réceptacle d'intelligence et de gentillesse... Ses oreilles ainsi placées signifiaient ses meilleures intentions ; habituellement elle les mettait à la verticale.

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans animaux
commenter cet article

Présentation

  • : Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • : actualités de projets artistiques, littéraires et musicaux. Défense des animaux.
  • Contact

Météo de Nantes et Barbechat

YoWindow.com Forecast by yr.no

Recherche

Nombre de visiteurs

Une histoire d'amour déconcertante

241999 LCL C14 1

Mon livre sur un goéland

Sur la plage abandonné

Catégories