Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 18:18

 

 

Voici le schéma du communiqué de presse qui va bientôt être diffusé

 

 

Le 17 décembre prochain 

 

Parution du livre

« Sur la plage… abandonné »

ou

 L’histoire du goéland qui ne voulait pas mourir 

 

de

Annie Batalla

 

Illustrations de

Delphine Cossais

 

Préface de

Brigitte Bardot

 

 

Éditions PUBLIBOOK

14, rue des Volontaires – 75015 Paris

Tél : 01 53 69 65 59 – www.publibook.com

 

***

Annie Batalla, née à Toulouse de parents musiciens, est violoniste dans un grand orchestre symphonique français. Son amour pour les animaux et la mer, conjugué à sa passion de l'écriture ne pouvait que la conduire à ce premier rendez-vous littéraire... 

Elle a envoyé son manuscrit à Brigitte Bardot qui, immédiatement touchée par cette histoire vraie et émouvante, a accepté de rédiger la préface de ce livre.

 

Delphine Cossais est peintre, mais avant tout coloriste. Ses modèles sont mis en scène avec des couleurs et des motifs qui sont sa signature. Son travail est présenté régulièrement dans de nombreuses galeries en France et à l'étranger

 

***

 

      Durant des vacances d’été au bord de la Méditerranée, l’auteur découvre un goéland malade et abandonné sur une plage. Elle le recueille et à force de soins et de persévérance, elle parvient à le sauver. Une histoire simple et attachante, sous forme de dialogues entre le goéland et celle qui lui a sauvé la vie.

      « Un bel exemple de l’harmonie qui devrait exister entre les hommes, la nature et les animaux. » (Brigitte Bardot).

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact Presse

 

François Bagnaud       francois.bagnaud@sfr.fr

     Annie Batalla              annie.batalla.over-blog.com

Delphine Cossais        delphinecossais.typepad.fr 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 18:37

 

 

Charlot  avait laissé son chien attaché au banc, le temps de promener ses godillots  dans l'allée de la galerie marchande, en faisant tournoyer sa canne...

A défaut de l'avoir rencontré, lui, j'ai photographié  son animal :

 

DSCF1993.JPG

 

Attentif et patient...

 

Et voici nos poules, bien au chaud !

 Nouveau proverbe barbechatien ( de Barbechat ):

  _"Qui veut de bons oeufs ménage ses pondeuses ..."

 

DSCF1995.JPG

 

_ Tiens, le soleil est revenu, déjà ?

 

_ Mais non, c'est ou la lune à cette heure là, ou un flash d'appareil photo numérique dernier cri à quelques mégapixels rechargeable en usb avec carte mémoire à gigaoctets...

 

C'est qu'elles sont calées nos poules !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans animaux
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 18:17

 

 

Sans vouloir tomber dans des considérations météorologiques banales ( on le sait qu'il gèle ! ) , notre journée de travail a été grèvée par le froid.


En effet, la température de la salle de répétition atteignant à peine les 17 degrés , il faut dire que ce n'est pas notre salle habituelle, la séance de travail n'a pu avoir lieu...


Les doigts glacés, les nuques raidies, les pieds en capilotade, nous sommes rentrés chez nous.


La répétition de l'après-midi s'est déroulée à la Cité des congrès, dans notre "cocon" habituel où nous étions comme des poussins en couveuse...


 

DSCF1977.JPG

 

salle inchauffable au plafond démesuré... On se concerte pour savoir si l'on va répéter ou non...

 

 

DSCF1992.JPG

 

Notre régisseur ramassant les partitions sur les pupitres après la  "débandade"  des musiciens

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 17:49

 

Aujourd'hui nous avons mis au sous-sol la bouilloire électrique  qui  "tourne " à la vitesse de la lumière ( et le compteur électrique comme un ventilateur ! )   ainsi que le cuiseur-vapeur hyper sophistiqué à deux étages de marque  M...........x.

 

Mettre au sous-sol un objet, chez nous, cela correspond à ne plus jamais le revoir, le faire mourir à jamais, même si les objets n'ont " pas de vie propre... mais une vie longue ! " ...

 

Nous avons remplacé ces "indésirables" bourrés de plastique et par voie de conséquence, de Bisphénol, par de rutilants équivalents en inox 18/10 : ça brille, c'est beau, moderne et à la fois ancien de par le concept. Nos grand-mères se servaient déjà de ces bouilloires sifflantes, aux formes arrondies.

 

Le cuiseur- vapeur  aussi a muté dans l' inox et la contagion a gagné mon petit filtre à thé ! C'est un bon début .

La pollution est partout, me direz-vous! Certes, mais l'inconscience protège, en revanche courir des dangers  en connaissance de cause est une provocation  dont je ne prendrai pas le risque.

  

 

DSCF1997.JPG

 

_ça fait mal aux yeux n'est-ce pas ?

 

DSCF1999.JPG

 

Et là c'est mieux ?  Le monde vu à travers ma bouilloire en inox....

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 23:49

Vous les filles, qui êtes comme moi accro au thé, sachez que vous ne devez plus faire chauffer votre eau dans une bouilloire en plastique. Avec la chaleur, le polycarbonate dégage du bisphénol très toxique. Nous vivons en fait dans une société constituée de nouveaux produits pollueurs : téflon, plastiques,micro ondes, électro-magnétisme...etc...

 

Il va nous falloir revenir aux casseroles en inox, aux bouilloires à l'ancienne. Pourtant je n'incriminerai pas le modernisme comme facteur de nocivité puisque nos grand-mères utilisaient l'aluminium grand inducteur de la maladie de Parkingson et d'Alzheimer .  Remontant à l'antiquité, ce fameux plomd causant le "saturnisme" ne serait-il pas  lui le coupable de la chute de l'empire romain ?

 

Allez, je vous mets ici l'article de David Servan-Schreiber:

 

 

 

 

Evitez les liquides chauds au contact du plastique

 

Le Bisophenol A des plastiques durcis (bouteilles, biberons, tasses, bols pour fours à micro-ondes, etc.) pourrait annuler les bénéfices de certains traitements contre le cancer.

Au moment où j’écrivais ANTICANCER, on savait que certains plastiques à base de PVC (polyvinyl choride) exposés à des liquides chauds pouvaient diffuser des substances toxiques dans le corps dont les actions sur les récepteurs hormonaux risquaient de stimuler la croissance de certains cancers (particulièrement du sein, mais dans certains cas aussi de la prostate ou du cerveau). Désormais, une nouvelle étude implique spécifiquement le Bisphenol A -- un des composants du PVC  des contenants en plastique polycarbonné -- cette fois dans la résistance au traitement d’un cancer.


Les plastiques durcis (en polycarbonate) utilisés pour de nombreux contenants d’usage courant : bouilloires électriques, verres et tasses jetables, biberons, boites de conserve, cannettes de soda, ou même dans certaines couronnes dentaires, etc. Lorsqu’ils sont exposés à des liquides chauds, ils diffusent du BPA (Bisphenol-A) qui est suspecté depuis longtemps de contribuer à la progression de certains cancers et a récemment été mis en cause par le programme national de toxicologie américain et par l'agence gouvernementale Santé-Canada.


Dans une nouvelle étude, des chercheurs de l’université de Cincinnati ont observé que le BPA à très faibles concentrations bloque les effets de plusieurs agents de chimiothérapie sur différentes lignées de cellules du cancer du sein. Il s'agissait de concentrations comparables à celles obtenues suite à l'exposition à des liquides chauds mis en contact de contenants en plastique polycarbonné.


Ces résultats sont d’autant plus importants que les trois agents de chimiothérapie utilisés (doxorubicin, cisplatin et vinblastine) utilisent des mécanismes très différents pour arrêter la croissance des cellules cancéreuses. De plus, le BPA protégeait aussi bien les cellules positives ou négatives pour les récepteurs aux œstrogènes. Cela signife que le BPA protège les cellules cancéreuses au plus profond de leur capacité de survie et pas seulement par des effets hormonaux ou par un mécanisme unique qui ne concernerait que quelques agents de chimiothérapie. Par extension, il est donc possible que le BPA puisse protéger tous les différents types de cancer contre tous les différents types de traitements.


Ma recommandation

En conclusion, il me semble essentiel d’appliquer à soi même le principe de précaution : En l'absence de données supplémentaires, si vous souffrez d’un cancer et que vous êtes en cours de traitement (que ce soit par chimiothérapie ou radiothérapie ou autre), faites particulièrement attention à ne PAS vous exposer à des liquides chauds ayant été en contact avec des contenants en plastique.


Le problème ne se pose pas, par contre, pour les plastiques qui n’ont pas été chauffés : par exemple eau en bouteille, ou sac plastique mis au frigidaire ou au congélateur.

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 23:29

Chers tous,

Si nous n'agissons pas, cette directive européenne abusive, décrétée le 31 mars 2004, interdisant l'usage, la vente et la prescription de plantes médicinales, temps que celles-ci n'auront pas été homologuées par des procédures très coûteuses,( subterfuge pour dissuader) entrera en application en avril 2011.
  Donc si vous tenez à pouvoir utiliser des thérapies à base de plantes (phyto, huiles essentielles, fleurs de Bach, homéo, pharmacopée chinoise, etc...), lisez ceci, si ce n'est déjà fait, et signez la pétition !
 


>

Adresse de la pétition : http://www.lapetition.be/petition.php?petid=8350
>
 
> > > Pour la liberté en matière de thérapeutique des malades et des médecins
>
>  
> > > Un grand moment dans l'histoire de notre santé !
> > Signons la pétition !  Et,  pourquoi pas une grève générale de la consommation de médicaments allopathiques ?
> >
> >
Vendredi 5 novembre 2010
>

> Bruxelles - Grande victoire pour les lobbies de l’industrie pharmaceutique :
>

>  
>  
> > > Les plantes médicinales bientôt interdites dans l’UE !
> >
Du Site Votre Santé - 5 octobre 2010 -
> >
>
> Disparition programmée de l'homéopathie, la phytothérapie, la gemmothérapie, les plantes de Médecine chinoise, l'herboristerie, l''aromathérapie, extraits de plantes, eaux florales, elixirs, macérats, oligo-thérapie pour les faire rentrer dans la Pharmacie...
> >
C’est quasiment fait ! Nous allons voir disparaître les préparations à base de plantes, ainsi que la possibilité, pour les herboristes, de les prescrire.
> >
>
>
>
> L’industrie pharmaceutique, qui depuis quelques décennies tente d’éliminer toute concurrence, a presque atteint son but. Le 1er avril 2011— dans moins de huit mois — pratiquement toutes les plantes médicinales seront illégales dans l’Union Européenne. L’approche adoptée aux Etats-Unis est un peu différente, mais a le même effet dévastateur. Les gens sont devenus des réceptacles pour toutes les cochonneries que l’industrie pharmaceutique et l’agrobusiness choisit de déposer, et nous n’avons d’autre choix que de payer le prix qu’ils demandent.
> >  
> > L’industrie pharmaceutique et l’agrobusiness sont presque arrivés à contrôler chaque aspect de notre santé, depuis la nourriture que nous mangeons jusqu’à la façon dont nous nous soignons quand nous sommes malades. Soyez-en sûrs : cette prise de contrôle prendra tout ce qu’il reste de notre santé.
> >
> > Dès le 1er avril prochain
> >
>
> Dans un des pires poisson d’avril de tous les temps, la directive européenne pour les produits à base de plantes médicinales traditionnelles (THMPD), décrétée le 31 mars 2004, réglemente l’usage des produits à base de plantes qui étaient auparavant librement échangés.
> >
> > Cette directive demande à ce que toutes les préparations à base de plantes soit soumises au même type de procédure que les médicaments. Peu importe si une plante est d’un usage courant depuis des milliers d’années. Le coût de cette procédure, estimé à 90 000 à 140 000 euros par plante, est bien au-delà de ce que la plupart des fabricants peuvent payer, et chaque plante d’un composé doit être traitée séparément.
> >
> > Peu importe si une plante utilisée depuis des milliers d’années est sans danger et efficace. Elle sera considérée comme un médicament. Bien sûr, les plantes sont loin d’être des médicaments. Ce sont des préparations faites à partir de sources biologiques. Elles ne sont pas nécessairement purifiées, car cela peut modifier leur nature et leur efficacité, comme pour tout aliment. C’est une distorsion de leur nature et de la nature de l’herboriste de les prendre pour des médicaments. Cela, bien sûr, ne compte pas pour le monde pharmaceutique européen contrôlé par Big Pharma, qui a gravé le corporatisme dans le marbre de sa constitution.
> > Le Dr. Robert Verkerk de l’Alliance for Natural Health, International (ANH) décrit le problème qui se pose si l’on demande à ce que les préparations à base de plantes répondent aux mêmes normes de conformité que les médicaments :
> > Faire passer un remède classique à base de plantes, provenant d’une culture médicale traditionnelle non-européenne, au travers du système d’autorisation de mise sur le marché de l’UE, s’apparente à faire passer une cheville carrée dans un trou rond. Le système de régulation ignore les traditions spécifiques et n’est donc pas adapté. Une adaptation est requise de toute urgence si la directive est discriminatoire à l’égard des cultures non-européennes et viole par conséquent les droits de l’homme.
> >
> > Le droit commercial
> >
>
> Pour mieux comprendre comment cela peut se produire, il faut savoir que les lois du commerce ont été au centre des initiatives visant à mettre tous les aspects de l’alimentation et la médecine sous le contrôle de l’industrie pharmaceutique et de l’agrobusiness.
> >
> > Si vous avez suivi ce qu’il s’est passé aux Etats-Unis concernant le lait cru et la Food and Drug Administration (FDA) qui déclare que les aliments se transforment par magie en médicaments quand on affirme qu’ils sont bons pour la santé, vous avez pu remarquer que la Federal Trade Commission (FTC) a pris part au processus.
> >
> > Les aliments et les médecines traditionnelles sont considérés comme des questions commerciales plutôt que comme une question de droits de l’homme. Cela place les désirs des grandes corporations, plutôt que les besoins et désirs des gens, au centre des lois sur les aliments et plantes. C’est cette distorsion qui transparaît dans les déclarations outrageusement absurdes de la FDA, affirmant par exemple que les Cheerios (des céréales de petit-déjeûner) et les noix sont presque des médicaments simplement parce qu’on dit que c’est bon pour la santé.
> >
> > Le but de tout cela est de sécuriser le monde pour le libre-échange des multinationales. Les besoins et la santé des gens ne rentrent tout simplement pas en considération.
> >
>
> Comment combattre cette intrusion sur notre santé et notre bien-être ?
> >
>
>
>
> -Ce n’est pas chose faite, du moins, pas tout-à-fait. Si vous tenez aux plantes, et si vous vous souciez des vitamines et autres suppléments, agissez s’il-vous-plaît ! Même si ces questions vous semblent sans importance, pensez aux gens pour qui ça l’es ! Doit-on leur interdire le droit au traitement médical et aux soins de santé de leur choix ?
> >
> > L’ANH lutte activement contre ces intrusions. Ils vont actuellement devant les tribunaux pour tenter de stopper la mise en application de la THMPD. Nous ne pouvons qu’espérer qu’ils réussiront, mais l’histoire récente montre qu’aucune manœuvre légale ne peut s’opposer à ce rouleau compresseur. Nous ne pouvons pas nous asseoir et attendre les résultats de leurs efforts. Nous devons voir leurs efforts comme faisant partie d’un tout, dans lequel chacun de nous joue un rôle.
> >
> > C’est à vous — à chacun d’entre vous — d’agir. Envoyez une lettre ou un message à votre député Européen en déclarant, en termes non équivoques, que vous soutenez fortement l’action de l’ANH pour stopper la mise en application de la THMPD et que vous espérez qu’ils vont aussi prendre position pour les droits des gens à choisir leurs remèdes médicinaux.
> >
> > Imaginez-vous devant vos enfants ou petits-enfants vous demandant pourquoi vous ne l’avez pas fait !  Comment allez-vous leur dire que leur bien-être ne vous intéressait pas ?  Comment allez-vous leur dire que regarder la dernière émission de télé-réalité importait plus que de consacrer quelques instants à écrire une simple lettre ?
> > C’est seulement en luttant activement que cette farce contre votre bien-être peut être stoppée. Notre droit à protéger notre santé et celle de nos enfants est sur la balance. Si vous vous souciez du bien-être de vos enfants et petits-enfants, vous devez agir. Exprimez-vous, car maintenant, c’est le moment de vérité !  Vous pouvez rester assis et ne rien faire, ou vous pouvez vous exprimer.
> >
> > Et après l’avoir fait, parlez-en à toutes les personnes que vous connaissez. Dites-leur qu’il est temps d’agir. Il n’y a vraiment pas de temps à perdre !
> >  
> > Autant de raisons de signer la pétition ci-dessous en faveur de la liberté en matière de thérapeutique des malades et des médecins et à faire suivre cette information à vos contacts.
> >
> > Adresse de la pétition
:
http://www.lapetition.be/petition.php?petid=8350
>
>  
>  
> > > Pour la liberté en matière de thérapeutique des malades et des médecins
Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 19:08

 

Dans la rue, entre le caniveau et la roue d'une voiture, une paire de bottes presque neuves, assez jolies, traînait par terre .

Que faisait cette paire de chaussures abandonnée là ?

 

DSCF1930.JPG

 

Rentrer chez soi, les pieds nus par ce froid, quelle riche idée !


 

J'ai aussi rencontré un ours, tout droit sorti de sa calotte polaire. Nous avons discuté et il m'a dévoilé qu'il fait moins froid chez lui ( forcément, derrière sa vitrine !)...

 

DSCF1928.JPG

 

Il me fait un signe de la main ! si si ! regardez bien...

DSCF1925.JPG

 

Alors je suis allée boire un thé avec mon pote bleu, dans sa cabane au fond des bois ...

C'est fou ce que je m'ennuie en attendant la parution de mon livre et c'est dingue ce que je n'ai rien à raconter à cause de la tétanisation de mes neurones par cet évènement qui tarde à venir...

Enfin, comme disait Coluche "c'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut fermer sa g... !


Juste, ne m'en veuillez pas !

 

DSCF1926.JPG

Au revoir, et merci pour le thé !...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 21:32

Un point, un petit et malheureux point, tel un grain de sable a enraillé le rouage !


Il manquait le point final au  texte de mini bio de Delphine et, à cause de lui, ma signature pour le "bon à tirer " s'en trouve retardée. 


Demain l'éditeur aura rajouté cette ponctuation aussi insignifiante qu'indispensable, et me renverra ses épreuves afin de les valider.

Ensuite je retournerai le "BAT" (bon à tirer ) et ce sera enfin le POINT  de départ pour la sortie de mon petit livre !

En attendant, voici quelques photos  prises aujourd'hui à Laval...

 

DSCF1973.JPG

Une loge de princesse pour  moi toute seule !

 

DSCF1975.JPG

La loge des hommes

 

DSCF1946_edited.JPG

Les coulisses, derrière la scène...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 01:01

 

Et nous retrouvons la gamine espiègle qui parodiait les adultes aux attitudes empruntées.


Dès que c'était possible, elle regardait le monde en position inversée, peut-être sentant qu'il fallait cela pour le rétablir à l'endroit !


Numeriser0001-copie-1.jpg

 

Je jure ici que cette sale gosse passait sa vie, la tête en bas!

Cette posture sur la photo, elle l'avait baptisée "la fontaine".


J'en appelle à témoins, ceux qui me lisent et ne se manifestent jamais, planqués derrière leur ordi, allez-y, osez écrire un commentaire surtout si vous l'avez côtoyée cette enfant terrible, n'est-ce pas, frangin ou frangine ?


C'est simple, il suffit de descendre au bas de l'article et de cliquer sur "écrire un commentaire" . Une fenêtre s'ouvre, vous écrivez "je confirme" puis vous cliquer sur publier et le tour est joué .


Allez, courage, j'espère bien que vous allez le dire que votre soeur vivait la plage en regardant la mer dans le ciel et le ciel dans la mer !


" La mer est bleu ciel, le ciel est bleu marine " (J.C)


Je ne savais pas encore que bien plus tard j'adorerais jean Cocteau . Cette citation est sienne.


Dans quelle catégorie classerai-je ce post : littérature? animaux? J'hésite...


Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 23:25

 

Merci à Chantal de m'avoir fait découvrir ce magnifique lien très instructif. Je vous le transmets en vous souhaitant une bonne promenade rafraîchissante, à l'abri de la pluie et du froid !

 

http://w3.upm-kymmene.com/upm/forestlife/index.html

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans animaux
commenter cet article

Présentation

  • : Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • : actualités de projets artistiques, littéraires et musicaux. Défense des animaux.
  • Contact

Météo de Nantes et Barbechat

YoWindow.com Forecast by yr.no

Recherche

Nombre de visiteurs

Une histoire d'amour déconcertante

241999 LCL C14 1

Mon livre sur un goéland

Sur la plage abandonné

Catégories