Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 19:40

 

Mademoiselle Rouquet... Mademoiselle Rouquet...Mademoiselle Rouquet...mademoiselle Rouquet...

 

mademoiselle Rouquet...Mademoiselle Rouquet...Mademoiselle Rouquet...

Mademoiselle Rouquet...

 

                           Mademoiselle               Rouquet                . . .

 

 

         Jeanine Rouquet    Jeanine Rouquet        Jeanine Rouquet

 

 

 

Mademoiselle Rouquet, j'écris votre nom.  C'est peut-être une des dernières fois où votre nom sera écrit...  Il ne fallait pas partir si vite, pas avant d'avoir lu mon petit livre ! C'est parce que je voulais vous l'envoyer que j'ai découvert  votre absence définitive.  Comme ça, sans prévenir...

 

Et je cherche désespérément les photos de classe sur lesquelles vous figurez, afin de montrer votre visage au monde qui ne vous connait pas, pour qu'il ne vous oublie.

 


  Classe de CM1 et CM2...   Ecole primaire.


 

A cause de vous je suis tombée amoureuse d'Hugues Capet, le roi des Capetiens. Plus tard j'ai connu Jeanne d'Arc... et détesté Louis XI.


Vous offriez des "bibliothèques roses et vertes" à tour de bras à vos élèves ainsi que des cours particuliers de calcul et d'arithmétique entre midi et deux, à ceux qui en avaient besoin à l'orée de l'entrée en sixième.


 

          Vos élèves représentaient vos enfants et ce fort  élan affectif m'atteignait encore  l'année dernière...J'ignorais que, pour moi, ces paroles allaient être vos ultimes :



                           "Je t'embrasse très fort, Annie !"


 


              Hier, vous écriviez mon nom sur les bulletins, aujourd'hui j'écris le vôtre, 

    

                           mademoiselle  Rouquet...


classe-1.jpg

Voici la photo du CM1  ( jeu classique : devinez où je me trouve !)

 

classe-1_edited.jpg         Mademoiselle  Rouquet

 

 

classe-cm2.jpg

Et le CM2 (même jeu...)

 

                                                                                                        classe cm2 edited                             Mademoiselle   Rouquet

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 10:36

 

 

Il était là, sur cette table posé... Il sentait bon la campagne antique, le foyer rassurant qui ne manque de rien.

Doré à souhait, d'un volume parfait  que l'on tient dans les bras comme un bébé, il était beau le pain du voisin !

Etait-ce parce que nous étions affamés au sortir de notre concert, hier soir ?

Je ne sais, dans le fond, pourquoi l'esthétique de ce pain-là m'a asséné un tel coup de foudre.

Qu'en pensez-vous, est-il réellement magnifique ce pain, ou bien  l'aurais-je  admiré avec les yeux de l'estomac?

 

DSCN5564.JPG

DSCN5565.JPG

Chef d'oeuvre  !  ( Et si vous montez le son des odeurs, vous offrirez une nouvelle dimension à votre ordinateur. )

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 00:03

 

 

L'an 1680 voit la fin de la construction du fameux tunnel de Malpas, près de l'Oppidum d'Ensérune (11).

Grâce à lui, ( et un peu aussi  à  Pierre Paul Riquet le constructeur du Canal ) le Canal du Midi suit son tracé à travers la montagne d'Ensérune.

D'une longueur de 173 mètres, d'une hauteur de 6 et d'une largeur de 8,50 mètres, vous avez les mensurations parfaites d'une oeuvre exceptionnelle.

A vous d'en juger  l'ambiance à travers les quelques photos prises cet été...


 

nouvelles 0622

L'avant de notre petit bateau

 

 


 

nouvelles-0625.jpg

L'entrée du tunnel

 

 

 

 

nouvelles-0627.jpg

Le murmure des vieilles pierres ...

 

 

 

 

nouvelles-0631.jpg

L' "Au-delà"  ( le Styx avec son passeur Charon et ceux qui passent, l'obole à la main...)

 

 

 


nouvelles-0633.jpg

Le monde des vivants...

 

 


 

nouvelles-0636.jpg

Les contreforts de la "vraie vie"...

 

 


 

nouvelles-0620-copie-1.jpg

Les pieds d' Eurydice et Orphée...

 

 

 

 

nouvelles-0694.jpg

...Et le comité d'accueil !

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 21:28

végétarisme et groupe sanguin

 

L'idéal d'un point de vue socio-écologique serait de devenir végétarien, ne plus ingérer  la souffrance animale et laisser la manne céréalière aux humains qui meurent cruellement de faim dans le tiers- monde.


Pour les personnes du groupe sanguin A c'est facile. le docteur Peter J d'Adamo l'a énoncé de façon convaincante dans son livre " 4 groupes sanguins, 4 régimes". Ces personnes peuvent sans frustration passer le cap du végétarisme. Il n'en est pas de même pour celles du groupe B, descendantes des préhistoriques dits "chasseurs-cueilleurs".

 

Comment alors respecter une éthique de vie que l'on s'est fixée tout en consommant de la viande sans devenir "viandard" pour autant?

Pour reprendre les paroles de Michel Dogna :


<< Quand vous êtes carnivore,[...] vous brutalisez votre corps et lui imposez des aliments incompatibles avec son essence spirituelle. Comme par ailleurs les animaux que vous mangez ont été immolés dans le désespoir, vous créez une barrière Karmique qui vous empêche de vibrer en harmonie avec votre Moi profond et vous plombe dans les bas étages de la spiritualité.>>  


<< L'animal possède une âme dite "âme astrale". Lorsqu'il meurt, son âme astrale s'en va, mais ses rayonnements demeurent dans sa chair. Vous absorbez ces émotions violentes du dernier moment  où l'animal est tué : panique, révolte, désespoir.>>

 

La solution :


Evitez de consommer de la viande rouge : nourrir un boeuf revient trop cher en céréales et contribue à appauvrir la fertilité de la terre, à coups d'engrais.  


Si vous le faites, faites-le rarement, et que cette viande soit issue d'un fermage où l'animal a eu une vie libre, une vrai vie de bovin ! Qu'il n'ait pas été tué selon un rituel religieux et qu'il ait pu subir un étourdissement au préalable!


Brigitte Bardot lance  une campagne  afin d'imposer l'étourdissement, cet acte de compassion dans les abattoirs ( vous avez certainement déjà aperçu les affiches sur les murs de votre ville )


Mieux vaut consommer la chair des animaux de basse-cour, élevés en liberté. C'est plus économique et mieux pour la planète. 


Dans tous les cas, faites-le en pleine conscience et demandez pardon à l'animal , comme le font  les indiens d'Amérique si proches de la nature et de la vérité.


Idem pour le poisson, boycottez les espèces en voie de disparition, c'est à dire toutes sauf les sardines et les maquereaux !

 

Voilà, soyez dans l'éveil des consciences et faites au mieux !  


Numériser0017

Main tendue à la  liberté...

 

 

 

P9080475.JPG

 

Les espoirs misés sur la jeunesse...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans animaux
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 17:55

 

 

w45orfiv.jpg

 

Ce n'est pas dans mes habitudes de dénoncer, mais...

 

Sans citer de nom, je mets juste en garde les potentiels clients que nous représentons

aux yeux de la gent  dentiste. 

 

- Si l'on vous propose, comme ça, de but en blanc et sans que cela soit justifié, un

"orthopantomogramme" ( radio panoramique de vos dents), n'acceptez pas !

 

C'est un moyen de faire de l'argent sur le dos de la Sécu et avec votre complicité !

 

Vous entrez dans le cabinet pour un simple détartrage de routine et vous êtes aussitôt

conduit dans les recoins obscurs d'un impressionnant dispositif à rayons X digne d'une

artillerie lourde de guerre mondiale et tout ça pour combattre quoi? Un peu de plaque

dentaire en villégiature sur les bords de la gencive.

Autant écraser une mouche avec un rouleau compresseur...atomique !


Sans avoir été prévenue, je me suis retrouvée nez à nez avec cette "grosse Bertha" et

j'en conserve encore le traumatisme, non de la vision que j'ai eue mais du procédé abusif

que l'on a tenté de m'imposer.


Comme quoi il est bon parfois de récalcitrer ! 

Soyez " chiants", ne vous laissez pas faire !


Soyez aussi vigilants chez les ophtalmos : toujours sans citer de noms, certains ( pas

tous heureusement),   proposent à tour de bras des lunettes progressives même si vous

n'en avez pas besoin ( le prix n'est pas donné !) ou encore ajoutent +25 dioptries  au

dernier moment, pour la route ou comme on ajouterait du sel dans un mets, histoire de

faire "se casser un peu plus la gueule" à votre vue déjà pas mal trébuchante...Ce n'est

pas à moi que c'est arrivé mais c'est arrivé !

Voilà, je ne vous ai rien dit ...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 10:27

 

    14.gif                                   

 

 

 

 

En attendant un post plus sérieux et histoire de donner à mes lecteurs quelque chose à se mettre sous la dent,

je voudrais leur dire que je me suis rendue ce matin chez ma dentiste, enfin celle de mon petit beau -fils.


 

Jamais au grand jamais je n'aurais du me présenter en tant que telle, la belle -mère de mon ado de beau -fils, cela m'aurait évité les savons qui lui étaient destinés pour cause de posages de lapins consécutifs.

Ce n'est tout de même pas ma faute à moi si ce garçon  a peur du dentiste !


 

Après examen minutieux, le verdict  tombe : "maman, je n'ai rien aux dents !"

Mon hygiène est parfaite, ça je le savais, et il faut se brosser les dents de bas en haut et de haut en bas ( à condition de ne pas inverser les bas et les hauts ) ça on le savait aussi !


 

La dentiste attrappe le truc à faire fuir les chauves-souris, le machin à ultra-sons  qui  vrille le cerveau et vous raye le calcaire et, moi qui suis musicienne, j'en suis à me demander comment un si petit  bruit ( somme toute)  réussit une telle entreprise de démolition à son niveau. 

Que penser alors d'une symphonie de Malher, pleins décibels ? L'auditorium qui  accueille nos concerts n'est -il pas mis en danger par ces vibrations énormes et soutenues ? Je sens monter une anxiété...


 

Lorsque le "marteau -piqueur sonore" a fini son travail, j'arrête de frissonner comme si des milliers d'aiguilles glacées avaient perforé les racines de mon entendement. Un petit polissage de dernière minute, histoire de donner un brushing à ma coupe de dents, achève d'ennoblir l'ensemble de mon sourire.

 

 

Lorsque je me lève, je sens de l'air entre mes dents, mes dents respirent !  Mes paroles s'articulent  mieux, gageons qu'après polissage elles brilleront autant que la pensée qu'elles servent. Pour cette raison je vous invite à aller vous faire ...détartrer !


 

Au moment de payer je lève les yeux et aperçois, enfin remis à l'endroit, le visage qui scrutait ma bouche tout à l'heure.

Quelle surprise de voir cette figure si enfantine, si virginale, si jolie n'ayons pas peur des mots !

Et je comprends la motivation de mon ado de petit beau-fils à vouloir braver, même s'il n'y parvient que partiellement, sa phobie du dentiste.

 

 

                                                                                                                                     dentiste006.gif

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 10:09

 

 

Un petit clin d'oeil à François Bagnaud pour son blog hyper bien fait et très émouvant sur les stars que nous avons aimées et aimons encore : Barbara, Colette Renard, Brigitte Bardot. Marilyn, entre autres...


http://livres.rencontres.bardot.barbara.star.over-blog.com


Victoria Abril est espagnole et je reconnais bien dans son tempérament le parfum d'une ambiance qui régnait à la maison, étant moi-même issue de mère madrilène (comme elle) et de père barcelonais.

Sachez, en passant que de tous temps, les Catalans et les Castillans n'ont jamais pu se supporter; cela vous donne une idée du climat explosif généré, à la maison, par cette dissension à la base géographique.


Comment ai-je pu atterrir dans la loge de Victoria Abril ?

Grâce à "Pierre et le loup". Comme Smaïn après elle, Victoria est venue faire le "récitant" dans l'oeuvre de Prokofiev, avec notre orchestre.

 

J'ai  sympathisé avec elle, ce qui n'est pas difficile avec une personne expansive  comme Victoria Abril, le temps de cette série de concerts.


Cette photo est particulière : malgré ma grimace, ne trouvez-vous pas une certaine ressemblance entre les deux personnages ? Par quel miracle mes cheveux se sont-ils mis à ressembler à ceux de Victoria, par quelle magie "photographienne"  semblerait-il que nous soyions deux soeurs? 

Je vous laisse juger.


P2060529_edited.JPG

 

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans mon travail
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 18:06

 

 

 

Dans le sud de la France, un petit village- port  au bord du Canal du Midi, "Le Somail" , recèle de jolies  richesses .

 

Avec sa fameuse bibliothèque de livres anciens, présentant 50 000  ouvrages sur deux étages,  ses boutiques artisanales de vannerie et de peinture sur tissus,  ses vergers débordants de fruits mûrs,  Le Somail offre le spectacle du Canal du Midi aux reflets  chatoyants sous l' inconditionnel soleil .


Et pour ceux qui aiment savourer les produits artisanaux  du coin, ( miels, vin, bonbons, saucissons, sel aux épices, sirops de lavande ou de violette, confits de thym ou de romarin,) je vous invite à monter sur la péniche- épicerie haute en couleurs...

 


 

 

nouvelles-0522.jpg

 

La péniche-épicerie du somail

 

 

 

 

 

nouvelles-0524.jpg

 

Le Somail, enjambe  le Canal du Midi

 

 

 

 

nouvelles-0673.jpg

 

Comme un miroir, ce Canal du Midi

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans présentation
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 19:00

 

 

Il a bien fallu un premier voyage à nos deux bébés adoptés, afin de rejoindre leur nouvelle vie.

Deux bottes de paille dans la malle de la voiture ont créé le lien entre leur lieu de naissance et leur futur lieu de croissance. Dans la paille elles sont nées, nos "petites", dans la paille elles continuent de trouver refuge, lorsque la maison est  fermée en notre absence.


Le mouvement de la voiture leur provoqua un stress inconnu jusque-là, mettant en irruption tous leurs volcans, projetant à l'extérieur toutes leurs laves... Nettoyées de l'intérieur, c'est avec allégresse qu'elles posèrent leurs pattes sur la terre ferme après un périple mouvementé. Restait à nettoyer ensuite l'intérieur de la voiture...

 


Le deuxième épisode constitue la présentation de nos adorables phénomènes à notre seul et unique voisin.( Il ne s'agit pas du cheval Scipion mais de son cavalier Michel et de son épouse Maryvonne).


 Nos chéries se sont autoprésentées, un matin, trampolinant gaiement sur le grand lit de la chambre de la maison d'à côté dont la porte était restée ouverte.


Imaginez le spectacle : deux bébés canins en fête, jouant à se poursuivre, sautant et ressautant sur le douillet matelas à l'accueil ferme mais moelleux, leurs oreilles en chiffes molles pas encore cartilagées, autonomes et sincères dans leur dissipation.


Nous avons découvert à cette occasion que nous avions des voisins charmants.  Merci Michel et Maryvonne de ne pas nous avoir traîné en justice et mieux, merci de nous avoir épargné vos foudres en gardant le silence sur cet épisode,  durant deux ans !

 

DSC00497.JPG

Le premier voyage


 

DSC00514.JPG

A l'époque du "trampoline" 


 

DSC00602.JPG

Quoi, ma gueule ?...

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans animaux
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 20:12

 

 

L'image parle d'elle même... Ce matin est  paru cet article sur le journal "Presse océan".

 

Merci à Erika Favreau, pour ce beau texte accompagné d'une photo réussie, prise sur le balcon un jour sans soleil...

 

Bravo à elle !

 

Numeriser0022.jpg


 

 

Repost 0
Published by Tosca Puccini - dans livre
commenter cet article

Présentation

  • : Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • Balades au bord de la musique, en lisant les animaux et en écoutant un livre
  • : actualités de projets artistiques, littéraires et musicaux. Défense des animaux.
  • Contact

Météo de Nantes et Barbechat

YoWindow.com Forecast by yr.no

Recherche

Nombre de visiteurs

Une histoire d'amour déconcertante

241999 LCL C14 1

Mon livre sur un goéland

Sur la plage abandonné

Catégories